électromobilité coût charge

Coût d'une charge

 

 

Il est très difficile de s'y retrouver dans le coût d'une charge électrique d'un véhicule et donc dans le coût au kilomètre.

WHATSWATT le calcule automatiquement.

Pour ce faire, il dispose de deux bases de données, l'une qui permet de connaître les caractéristiques techniques de chaque voiture et donc de facilité les temps de charge et par voie de conséquence le coût de la charge. L'autre base de donnée reprend les modalités de facturation pour chaque fournisseur. 

Ces deux bases ne prétendent pas d'être exhaustives, mais sont régulièrement mises à jour et complétées.

Cette facilité apportée par WHATSWATT ne nous empêche pas d'expliquer ici les modalités de facturation.

 

LE PRINCIPE DE FACTURATION

 

Il faut tout d'abord rappeler qu'à ce jour, en France, la revente d'électricité est interdite. Les fournisseurs sont donc des prestataires qui apportent un service global dans lequel est inclus la fourniture d'électricité, mais elle n'est qu'une partie de la prestation.

Qui sont ces fournisseurs ? :  

Le schéma le plus présent en France est celui des collectivités territoriales, généralement à travers des syndicats (souvent des S.D.E. syndicats départementaux d'électricité.

Bien évidemment, elles font appel à des installateurs et gestionnaires techniques pour la maintenance notamment, mais ce sont ces collectivités qui appliquent la tarification.

C'est là que cela se complique, car il n'y a pas d'unicité de tarification et elles sont parfois très complexes du type pour les abonnnés, les non abonnés, pour une charge de telle puissance en courant alternatif, une autre tarification pour les charges en courant continu, tarif de nuit, de jour, coût fixe de branchement, plafonds etc. etc.

Il faut souligner que certains départements ont fait un très gros effort de simplification, notamment le SDEHG (haute garonne) ou encore 3 départementaux bretons (22 29 35) qui se sont rapprochés pour faire une tarification simple et unique avec pour ces trois derniers un coût au kWh nettement moins pénalisant pour les petites charges que le coût au temps de charge. L'avenir de l'électromobilité dépend aussi de la volonté de simplification de la facturation. 

 

Les fournisseurs privés

Le premier qui vient à l'esprit est le réseau Corridor qui est très présent sur les autoroutes, mais il n'y est pas seul.

 

Actuellement des fournisseurs privés de charges rapides font leur apparition en direct, notamment Ionity, dont l'implantation est encore très timide en France, mais qui semble avoir des projets pour 2019 et 2020.

Mais il y a aussi les intermédiaires de paiement qui ont leur propre réseau notamment Freshmile, Chargemap, et Newmotion qui sont dans la base de données de whatswatt et dont ​nous allons parler ci-dessous. 

 

Les intermédiaires

 

Comme nous l'avons vu plus haut, les modalités de paiement sont complexes et pas unifiées. En plus, le paiement se fait par cartes d'abonnés et il peut y en avoir autant que de fournisseurs. Il existe généralement des possibilités de paiement par applications sur téléphones portables, mais il faut avoir du réseau.

Pour palier à cette difficulté, sont nés des intermédiaires qui ont aussi leur propre réseau, mais qui passent des accords avec les autres fournisseurs pour offrir la possibilité de payer avec leurs cartes ou badges, c'est ce qui est appelé l'itinérance. 

Parallèlement, conscients des difficultés nées de l'absence de prix unique, ils ont récemment simplifié au maximum les règles de tarification. Chargemap à compter du 13 décembre 2018 et Freshmile à compter du 18 mars 2019.

Chargemap a supprimé les frais fixes et les a inclus dans sa tarification, ce qui est moins pénalisant pour les petites charges. Il module également les prix à la minute en incluant une dose de prix au kWh ce qui là encore est de nature à moins pénaliser les petites charges. Cela mérite d'être souigné.

Freshmile a recherché avant tout la simplification et a aussi inclus un tarif au kWh qui est un véritable plus pour les petites charges. Pour freshmile, en itinérance, il ne reste que 2 tarifications, l'une pour Paris et l'autre pour toutes les autres bornes en itinérance. Cela mérite également d'être souligné et c'est certainement un grand plus pour l'électromobilité.

Whatswatt permet une comparaison simple et rapide des différents coûts et peut vous permettre des économies substantielles. 

 

Le problème des petites charges.

 

Beaucoup de fournisseurs faisant payer leur prestation au temps de charge, il est évident que les charges à faible puissance sont fortement pénalisées et notamment les véhicules hybrides rechargeables. Dans la majorité des cas, ces véhicules sont rechargés à domicile, toutefois sur un long trajet pouvoir charger avec un tarif correct peut permettre de contourner une agglomération par exemple en électrique et donc de moins polluer.

Il faut donc saluer toutes celles et ceux qui œuvrent pour aller de plus en plus vers une tarification au kWh., malheureusement la réglementation ne va pas dans ce sens.

 

 

Ajouter un commentaire